Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Emigration clandestine: Un réseau de passeurs démantelé à Mostaganem

par R.N.

Le groupement territorial de la gendarmerie nationale de Mostaganem a mis hors d'état de nuire un réseau criminel qui organisait, clandestinement, des traversées en mer, a-t-on appris, jeudi, auprès de ce corps de sécurité. Ce réseau est composé de quatre individus, le passeur principal (34 ans) et trois de ses acolytes, âgés entre 23 et 31 ans, originaires des wilayas de Mostaganem et Relizane, a-t-on indiqué.

L'opération de démantèlement a eu lieu suite à l'exploitation d'informations renseignant sur un groupe de passeurs activant dans la région côtière de Sidi Lakhdar (50 km à l'est de Mostaganem), à partir de la plage ‘Petit port', a-t-on ajouté. Les premiers éléments de l'enquête ont révélé que ce réseau a organisé, le 24 janvier en cours, une traversée de 11 ‘harraga' dont un mineur et une femme (34 ans) repêchée morte suite au renversement de leur embarcation à 35 milles marins au nord-est de Sidi Lakhdar, à cause des intempéries. Les quatre prévenus arrêtés ont été présentés devant le tribunal de Sidi Ali, à l'est de la wilaya de Mostaganem, a-t-on indiqué de même source. En 2017, 5 réseaux criminels spécialisés dans des opérations d'émigration clandestine, par mer, ont été démantelés et 26 passeurs arrêtés, dans la wilaya de Mostaganem, a-t-on appris, jeudi, du chef de sûreté de wilaya. Le commissaire divisionnaire Samir Khellassi a souligné, lors d'un point de presse, consacré au bilan des activités de la sûreté de wilaya de Mostaganem, que les éléments de la sûreté et des garde-côtes ont resserré l'étau sur les passeurs.