Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Mostaganem et Aïn Témouchent: 66 harraga dont 3 femmes et un enfant de 4 ans interceptés

par R.N.

  L‘unité des gardes côtes de la wilaya de Mostaganem a réussi, dans la nuit de jeudi à vendredi, à arrêter 49 candidats à l'émigration clandestine, a-t-on appris, de source sécuritaire. Selon la même source, les 49 personnes, dont 3 femmes et un enfant âgé de 4 ans issus de la même famille, ainsi que 8 mineurs, se trouvaient à bord de 4 embarcations de fabrication artisanale munies de moteurs puissants et ont pris le départ des zones de Stidia (20 km à l'ouest de Mostaganem), Sonachter (10 km à l'est de Mostaganem) et Sidi Medjdoub (ville de Mostaganem). L'interception des embarcations s'est déroulée en trois phases: deux embarcations ont été interceptées au large de Mostaganem, jeudi vers 23H30 (heure locale) à 07 miles marins au nord et les deux autres, vendredi aux environs de 2H30, à 04 et 07 miles au nord-est de Mostaganem, indique-t-on de même source. Les 49 candidats à la migration clandestine, dont la plupart sont originaires de Mostaganem, ont été conduits au port commercial de cette ville, où les services de sécurité concernés ont enclenché une enquête.

Dans la wilaya de Ain Témouchent, les services des gardes-côtes de Beni Saf, ont réussi, vendredi, à déjouer une tentative d'émigration clandestine, impliquant 17jeunes, a-t-on appris auprès de cette structure. L'opération a eu lieu à 16 miles marins au large des côtes de Beni Saf, lorsque les gardes côtes ont encerclé une embarcation pneumatique dans laquelle se trouvaient 17 jeunes candidats à l'émigration clandestine, dont un mineur, qui voulaient rejoindre la côte nord de la Méditerranée. L'enquête préliminaire a révélé que ce groupe de harraga a profité de l'amélioration des conditions climatiques et a pris le départ à partir de la plage de sbiat (ex-Géraldine), sise dans la commune de M'said, pour tenter de rejoindre la côte espagnole, a précisé la même source, ajoutant que les jeunes harraga sont originaires des wilayas d'Aïn-Temouchent, Sidi Bel-Abbes et Oran. A l'issue de cette opération, les gardes côtes ont procédé à la saisie d'une embarcation pneumatique et d'un moteur de 40 chevaux, indiquent les gardes côtes de Beni Saf.