Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Immigration clandestine: 24 harraga arrêtés à Skikda et Aïn Témouchent

par A. Boudrouma

Les éléments du groupement territorial de gendarmerie de Skikda ont réussi à mettre en échec deux tentatives d'émigration clandestine à partir des côtes de Skikda. En effet, dans son communiqué, le groupement de gendarmerie signale l'arrestation de 13 individus au total, impliqués dans ces deux opérations distinctes qui devaient être entreprises, à partir de la plage de Teleza à quelques encablures à l'est de Collo pour la première. Dans cette première tentative, il y avait un groupe de jeunes harraga issus de la ville de Collo et sa région qui se préparait à quitter le territoire national illégalement par mer dans la nuit du 25/09/2017. Agissant sur la base d'informations sûres, les gendarmes ont opéré avec minutie en mettant en place un guet-apens dans la nuit, à 22h30 précisément et parviennent à cueillir tous les éléments du groupe qui avaient mis à exécution leur plan et s'apprêtaient à partir. La perquisition des lieux proches de Oued Hadjria à la limite des communes de Kerkera et Collo a permis l'arrestation de 7 individus dont l'âge varie de 26 à 39 ans et la saisie d'un montant de 460 euros, une boussole, un appareil de navigation GPS, 2 indicateurs luminescents, 3 feux d'artifice de 8 coups chacun, 9 batteries petit modèle, un entonnoir plastique, 2 couvertures, plastique de protection pour téléphone mobile, une bouteille plastique remplie d'un produit alimentaire en poudre ‘'rouina», une bouteille d'huile de 0,5 litre et un gilet de sauvetage. La seconde opération s'est déroulée à l'extrême Est de la wilaya, au niveau de la plage de Sidi Akacha dans la commune de La Marsa frontalière avec la wilaya d'Annaba. Les gendarmes ont procédé à l'arrestation de 6 jeunes, âgés de 23 à 26 ans, au cours de leur intervention menée le 26/09/2017 à 11h du matin, sur la base d'informations fiables. Les mis en cause devaient embarquer en direction de la Sardaigne en Italie. Les saisies portent sur un canot en bois, 510 euros et un appareil GPS.

A l'ouest du pays, une autre tentative d'immigration clandestine impliquant 11 personnes a été mise en échec par l'unité des gardes-côtes de Beni Saf (Aïn Temouchent), indique un communiqué des gardes-côtes. La tentative d'immigration a été déjouée suite à une patrouille des gardes-côtes, qui ont intercepté les 11 candidats à l'immigration clandestine au niveau de la plage de Sassel à Ouled Djemaa, précise le communiqué, ajoutant que les «harraga» interceptés sont tous des hommes originaires de la wilaya de Saïda, âgés entre 25 et 35 ans.

Ces individus tentaient de rejoindre la rive nord de la Méditerranée à bord d'une embarcation pneumatique, qui a été saisie avec un moteur et une quantité de provisions alimentaires, ajoute-t-on. Il s'agit de la quatrième tentative d'émigration clandestine mise en échec en moins d'une semaine, les gardes-côtes de Beni Saf ayant déjà arrêté 35 harraga qui tentaient de gagner les côtes européennes à partir de la plage de Bouzedjar, en plus d'une autre tentative impliquant 7 candidats à l'émigration clandestine, arrêtés par la gendarmerie nationale à la plage Sbiaâte, conclut le texte.