Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Exploitation illégale des terrains et constructions illicites: 600 cas d'atteinte au massif forestier depuis 2016

par J. Boukraa

Dans le cadre d'une convention, signée le 12 mars 2014, visant la protection du domaine forestier, près de 600 cas d'atteintes au massif forestier ont été recensés, depuis 2016. Les infractions relevées par les services concernent l'exploitation illégale des terrains forestiers et la réalisation de constructions illicites, notamment sur les montagnes et dans les communes côtières. De nombreux cas ont été enregistrés au lieu-dit ‘Coca'.

Certains se sont, même, investis dans l'achat et la vente des parcelles de terrain dans ces forêts. Dans le même cadre, des personnes ayant bénéficié de parcelles, dans des forêts pour des projets d'apiculture, ont détourné ces terrains, pour y construire en dur. Ces personnes ont bénéficié de ces terrains pour la production de miel, conformément à une réglementation qui encourage l'investissement, dans ce domaine et qui cède des concessions sur des terrains forestiers, au bénéfice de particuliers voulant se lancer dans l'apiculture.

Toutefois, il s'avère, dans bon nombre de cas, que les ruches ne sont que des façades cachant des intentions allant bien au-delà de l'investissement dans la production de miel, mais des bénéficiaires qui convoitent le terrain. Les autorités locales veulent en finir avec les constructions illicites qui ont poussé comme des champignons à travers tout le territoire de la wilaya. Toutefois en dépit des efforts déployées par le gouvernement, dans le cadre de la lutte contre les constructions illicites, des personnes de tous bords et surtout venant de wilayas limitrophes s'implantent quasi quotidiennement, dans ces bidonvilles érigés sur le domaine forestier. Environ 5.000 constructions illicites érigées sur le domaine forestier ont été démolies, ces 5 dernières années. Il s'agit, en majeure partie, d'habitations situées au site forestier dit ‘Coca', où des centaines de familles ont accaparé des pans entiers de la forêt, en arrachant des dizaines d'arbres.