Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Constantine - Fausse déclaration, crime imaginaire…: De victime il se retrouve sur le banc des accusés

par Abdelkrim Zerzouri

Un individu de 42 ans, impliqué dans une affaire de fausse déclaration au sujet d'un crime imaginaire dont il se déclare avoir été victime, a été arrêté après les résultats de l'enquête initiée suite à sa plainte auprès de la 3e sûreté urbaine. Les faits remontent au début du mois d'avril, lorsque la victime a déposé une plainte dont l'objet porte sur de graves accusations d'enlèvement sous la menace d'armes blanches et vol de son véhicule de marque allemande, et l'auteur désigné n'est autre qu'une «connaissance» de la victime, soit formellement identifié. Le plaignant déclare qu'il a été conduit sur les hauteurs de Djebel El Ouahch dans son propre véhicule, où il a été roué de coups, avant que ses agresseurs ne prennent la fuite en emportant son véhicule. Après la convocation du suspect désigné, le policier aura une toute autre version des faits. Le suspect désigné niera catégoriquement toute implication dans cette affaire d'enlèvement et de vol du véhicule. Ainsi, il apprendra aux policiers qu'effectivement il avait eu une discussion avec le plaignant au niveau du monument aux morts, au sujet d'une dette qu'il devait, et c'est là qu'il a décidé de lui donner le véhicule pour régler en contrepartie cette dette.

Le suspect exhibera dans ce sens les documents prouvant que le véhicule lui a été donné sans aucune pression, car il a lui-même accompli les procédures de changement de la carte grise, ainsi qu'une reconnaissance de dette et un chèque signé par la victime et un témoin dans cette affaire. Les investigations permettront de déterminer avec exactitude que les déclarations de la victime étaient fausses, et qu'il a monté ce scénario pour créer des problèmes au suspect. L'enquête fera ressortir également que le plaignant est un repris de justice condamné dans une affaire similaire. A la fin des procédures pénales, le plaignant est devenu mis en cause et il a été présenté ces derniers jours devant le procureur de la République près le tribunal de Constantine.