Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Mondial-2022: Raouraoua sollicité par le Qatar pour diriger le comité d'organisation

par Kamel Mohamed

Le départ de Mohamed Raouraoua de la présidence de la FAF se précise de plus en plus. En plus de son ambition d'être réélu au comité exécutif de la CAF, dont les travaux se dérouleront les 16 et 17 mars prochain, Raouraoua aurait reçu une offre alléchante de la Fédération du Qatar de football (Qatar football association, QFA) pour diriger le Comité d'organisation de la Coupe du monde 2022 qu'organisera ce pays, a-t-on appris auprès de ses proches. C'est l'une des raisons qui l'encourage à se retirer de la FAF, ce qui explique les confidences qu'il avait faites à des membres du bureau fédéral concernant son intention de ne pas se présenter pour un nouveau mandat à la FAF. Aussi, la pression exercée sur sa personne par les pouvoirs publics le dissuade encore de rester à la tête de la plus haute instance du football national. Toutefois, en fin manipulateur, Raouraoua veut mener la vie dure à ses détracteurs pour maintenir le suspense jusqu'à la dernière minutes, allant jusqu'à provoquer la mise en place des comités de soutien lui demandant de rester à la présidence de la FAF.      

A défaut de diriger directement la FAF, Raouraoua qui laissera derrière lui une fédération nantie et bien organisée sur le plan administratif, souhaiterait placer l'un de ses proches ou poulains pour lui succéder, comme ce fut le cas en 2004 avec Hamid Haddadj. En parallèle, il devrait rejoindre le Qatar pour assister la Fédération du Qatar de football dans l'organisation du Mondial-2022. En sa qualité de membre de la commission technique de la FIFA, Raouraoua est bien apprécié dans les pays du Golfe pour avoir dirigé l'Union arabe de football association. Son expérience réussie dans la gestion de la FAF ainsi que l'expérience cumulée dans les coulisses de la CAF et notamment de la FIFA de même que son rôle déterminant dans l'attribution du Mondial au Qatar, ont fait que la QFA le sollicite.

Raouraoua entretient d'excellentes relations avec les dirigeants de ce pays, en témoigne la décision qu'il avait prise en solo quand il avait désigné des joueurs de l'équipe nationale, mondialiste en 2010, pour assister à une cérémonie organisée par les autorités du Qatar. C'est dire les relations solides et anciennes qu'entretient Raouraoua avec les dirigeants de ce pays, d'où cette sollicitation pour la réussite de l'organisation du Mondial-2022. Il faut relever aussi que Raouraoua (70 ans), éprouvé par les derniers événements ayant secoué la sélection nationale à la CAN-2017, connait des soucis de santé. Dans son environnement familial, on souhaite qu'il laisse tout tomber, et la FAF et les sollicitations du Qatar, pour s'occuper de sa santé…