Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Constantine - Fuite à la BUM et manque d'eau à El Gammas

par A. El Abci

Les habitants du bâtiment n°9 de la cité Sakièt Sidi Youcef, plus connue par la ‘Bum', vivent une situation des plus pénibles, à cause d'une fuite d'eau potable, depuis une canalisation située à l'entrée du bâtiment et ce, depuis plus de 10 jours, disent-ils. « A chaque entrée et sortie, c'est la même épreuve, tout le monde doit se baisser pour éviter de se mouiller, abondamment et recevoir en plein visage l'énorme et incessant jet d'eau, provenant de la fuite en question, en sus d'une perte, énorme du précieux liquide», lanceront, avec dépit, les habitants. Pourtant, ajoutent-ils, les agents de la Séaco sont venus, sans pouvoir la réparer, alléguant la trop forte pression et sont repartis. « Une véritable catastrophe a failli se produire, car les compteurs électriques du bâtiment sont regroupés dans un abri aménagé juste en face, qu'il a fallu déplacer vite, pour éviter que ne survienne un incendie ou d'autres sinistres, encore. Cela fait 11 jours exactement et 24h/24h, que ça dure », diront-t-ils.

Questionné sur ce sujet, le directeur de la distribution de la société Séaco, Hakim Hirèche, que sa société a envoyé, ce jour même, mercredi, une équipe spécialisée, sur place pour voir de visu, la nature de la fuite et faire les réparations nécessaires. « En plus de ce travail qui est en cours et qui consiste au renouvellement des branchements, ajoutera-t-il, nous avons averti les habitants du bâtiment que la colonne montante est très détériorée, qu'il va falloir refaire par une matière pouvant supporter la forte pression de l'eau ».

Si les habitants de la cité la ‘Bum', souffrent d'une fuite d'eau potable, ceux de la cité El Gammas se plaignent plutôt d'être sevrés du précieux liquide, à cause à une perturbation dans l'alimentation de ce liquide vital, invitant la société de l'eau et de l'assainissement de Constantine, à une intervention rapide. « Non pas que nous n'avons pas du tout d'eau, déclarent-ils, elle arrive bien dans les robinets mais pas plus de cinq à dix minutes, qui plus est, parfois c'est en pleine nuit, à minuit ou 02 heures du matin », disent les concernés. Et d'affirmer « l'on ne peut plus laver nos vêtements ni prendre une douche à domicile, comme auparavant, mais les factures continuent à nous être envoyées ». Pour sa part, le même responsable de la Seaco, H. Hirèche, se montrera rassurant en expliquant que cela est dû à des travaux de remplacement des conduites, anciennes, par de nouvelles. Affirmant que l'alimentation régulière reviendra, graduellement, dans toute la cité, à partir d'aujourd'hui, jeudi.