Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Tiaret: Sortie du premier véhicule Hyundai «made in Algeria»

par El-Houari Dilmi



En présence de son P-DG, Tahkout Mahieddine, le groupe éponyme a, officiellement, inauguré son complexe de montage de véhicules ‘Hyundai', dénommé ‘Tahkout Manufacturing Company', implanté dans la zone industrielle de Tiaret, en présence du wali, de responsables, d'élus locaux et de représentants de la presse nationale.

Comme annoncé par le patron du Groupe ‘Cima-Motors', l'homme d'affaires Tahkout Mahieddine, lors de la visite du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en août dernier, le premier prototype de véhicule utilitaire de marque Hyundai Tucson, est sorti, hier, samedi, de la première ligne de production avant l'entrée en production de deux autres lignes, avec six stations de montage, chacune, dont une est destinée au poids-lourds (camion H100). Ce projet ambitieux est réalisé en partenariat avec le constructeur coréen Hyundai, pour un investissement de l'ordre de 250 millions USD. Sa capacité de production est de 2.500 véhicules /an. Interrogé sur le prix du véhicule, le directeur de la Formation du groupe a indiqué qu'il sera tarifé 30% moins cher que son équivalent importé, avec une garantie de 5 années. Le taux d'intégration en matière de tôlerie, soudure et peinture atteindra les 42% au bout de la cinquième année, alors qu'il est de 15% actuellement a expliqué le même responsable.

S'étendant sur une superficie de 24 ha, ce complexe de montage de véhicules s'inscrit dans le cadre de la règle 51/49 du code de l'investissement, selon un exposé présenté par le promoteur, Mahieddine Tahkout, à Tiaret. Ce projet industriel créera, dans sa phase de production, 400 postes d'emploi pour atteindre progressivement 2.500. Deux gammes de véhicules utilitaires légers et deux autres gammes de véhicules touristiques sortiront des chaînes de montage de l'usine qui compte produire les 8 modèles de Hyundai. Le taux d'intégration attendu à la 4ème année est de 40%, et comprend les freins, la batterie, les sièges, le vitrage et le câblage électronique.

La wilaya de Tiaret dispose d'une usine de véhicules industriels et une autre de véhicules ‘Mercedes Benz'. L'investisseur algérien a motivé son choix pour la capitale des Hauts-Plateaux de l'Ouest pour «son statut de pôle industriel et mécanique et sa situation géographique stratégique». Tahkout Mahieddine a, également, annoncé que d'autres projets seront développés, à Tiaret «vu les atouts dont dispose la wilaya, en matière de disponibilité du foncier industriel et les mesures de facilitation et d'accompagnement des autorités locales». «Avec un aéroport de dimension internationale, un réseau ferroviaire connecté à toute la bande des Hauts-plateaux, un port sec et une grande centrale d'achat sont autant d'atouts maîtres pour booster l'investissement, dans cette wilaya, appelée à devenir l'un des plus importants pôles économiques et industriels du pays», a estimé, de son côté, le premier responsable de la wilaya, M. Bentouati Abdesslam.