Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

CHLEF: Des nouvelles Technologies à vulgariser

par Abbad Miloud

La salle des visioconférences du Laboratoire de contrôle, essai, mesure et simulation mécaniques de l'Université «Hassiba Benbouali» abrite, depuis le 24 mai, à aujourd'hui, le 1er Workshop national organisé par le Laboratoire suscité, au profit des doctorants en Génie mécanique. Le Workshop s'est articulé autour de thèmes relatifs à la turbulence des écoulements (RANS, URANS, DNS, LES, etc.). Les cours et les applications ont été dispensés par le Pr Naji Hassane (Université d'Artois et Lille-Nord, en France) et le Pr Azzi Abbès (Université des Sciences et de la Technologie d'Oran). Pas moins de 12 conférences, suivies de longs débats, ont été dispensées parmi lesquelles, citons : « Historique et état de l'art sur les écoulements turbulents », « Les modèles à contraintes de Reynolds », « Bref historique sur les simulations à grandes échelles (L.E.S) », « Traitement statistique de la turbulence », etc.

Les doctorants sont venus du Centre de développement des Energies renouvelables d'Alger et de plusieurs établissements universitaires du pays, à l'image de Constantine, Laghouat, Alger, Oran, Médéa, Blida, Khemis-Miliana et Boumerdès.

Aujourd'hui, une table ronde sous l'égide du Pr Larbi Loukarfi directeur du Laboratoire regroupera les doctorants, les chercheurs et les enseignants, avant la clôture du Workshop. A une journée de la clôture de ce dernier, nous avons interrogé le Pr Nadji Hassane, sur les objectifs visés par ces conférences, il nous déclara : « les objectifs visés peuvent être résumés comme suit : vulgariser les méthodes numériques de simulation en Mécanique des fluides et en Sciences thermiques, un panorama d'applications industrielles telles que l'amélioration de la combustion dans les moteurs, la climatisation ou le chauffage dans les locaux, l'aérodynamique, le transport des contaminants, etc. Ainsi que les problèmes liés à l'Environnement. J'ai insisté sur l'évolution de la méthode, dans la prochaine décennie, en vue d'améliorer les performances pour les diverses applications citées ». Nous avons interrogé également, deux participants. Melle Dellali Rayane doctorante à l'Université de Constantine qui déclara : « j'avoue que c'est ma première participation à un Workshop. Je suis très satisfaite, cela m'a permis d'enrichir mes connaissances sur le plan scientifique. Cette importante manifestation scientifique d'ordre national a connu un succès total. Je le dis en toute objectivité. Mon souhait, le plus cher est le renouvellement de ce type de manifestation… ». , M. Mansouri Zakaria, doctorant à l'Université de Laghouat, abonda dans le même sens : « C'est ma première participation à un Workshop. Je tiens à remercier, vivement, le directeur du Laboratoire, le Pr Loukarfi pour le choix des deux professeurs. Nous avons beaucoup appris. Je remercie, encore une fois, M. Loukarfi et son équipe pour l'accueil chaleureux qui nous a été réservé ainsi que l'organisation irréprochable sur tous les plans. Je souhaite que l'organisation de telle manifestations, se répètent, au moins, un fois par an… ».