Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Comment ils ont joué

par M. Zeggai

• M'bolhi : Mis à part le but qu'il a encaissé et pour lequel il a une grande responsabilité, il s'est ressaisi par la suite en sauvant des situations périlleuses. Il a effectué un arrêt reflexe à la 34' qui aurait été le KO. Il est quand même à créditer d'un bon match dans l'ensemble.

• Laïfaoui : A eu du mal a entrer dans le vif du sujet. Le nouveau défenseur de l'USMA est passé à côté de la plaque tant sur le plan défensif qu'offensif. Son couloir a été un boulevard pour les Tanzaniens qui exploitèrent son mauvais placement. Laïfaoui a éprouvé les pires difficultés à tenir son rôle.

• Mesbah : A joué simple sans se compliquer la tâche grâce au soutien de Lahcen. Il a réalisé une bonne prestation en seconde période devant les redoutables attaquants adverses et a même contribué au jeu offensif de son équipe. Mesbah a sauvé son équipe d'un but tout fait à la 88' suite à une bourde de Laïfaoui.

• Bouzid : Loin de la forme qu'on lui connaissait, Bouzid a paru perdu sur le terrain, notamment face l'excellent Samata. Notre défenseur a raté son match et fut bien loin de sa prestation réalisée face au Maroc à Annaba.

• Bougherra : Le pilier de la défense algérienne a été méconnaissable en commettant des erreurs de débutant dans la relance et dans l'intervention. Lui aussi a payé cash autant sa méforme que les errements de Laïfaoui.

• Lahcen : Incontestablement le meilleur joueur algérien. Mehdi Lahcen a réalisé peut-être son meilleur match avec les Fennecs et commence à retrouver la plénitude de ses moyens techniques et physiques. Par son sens du placement et son jeu aéré, Lahcen a été tout simplement la pièce maîtresse de l'EN.

• Carl Medjani : On ne l'a pas vu sur le terrain pour son rôle de second milieu récupérateur. Il a été d'ailleurs remplacé par Yebda après neuf minutes de jeu de la reprise de la seconde mi-temps.

• Ziani : A bien débuté avant de s'éclipser sur la droite, laissant le champ libre aux Tanzaniens. Ziani n'a pas trouvé ses repères, ce qui s'est répercuté sur le rendement offensif des nôtres. Mais il s'est racheté en deuxième période en distillant quelques bonnes balles. N'ayant pas eu son rendement habituel et pour des raisons tactiques et l'objectif recherché par le coach national, il a été remplacé par Ghezzal à la 78'.

• Matmour : A allié le bon et le moins bon. Matmour, par sa vivacité, aurait pu faire la différence dans de nombreuses occasions, mais en vain. L'international algérien s'est épuisé vers la fin de la partie, ce qui explique son jeu brouillon dans certaines circonstances.

• Benyamina : N'a pas montré grand-chose au centre de l'attaque, et ce tout au long de la partie. Cependant, il réussi une déviation qui a permis l'égalisation de Bouazza. Cet attaquant s'est distingué seulement sur le jeu aérien, ce qui est peu pour un avant-centre.

• Belhahdj : Comme à son habitude, il s'est illustré par son indiscipline dans le jeu en dépit de son changement de poste. Belhadj a raté un but tout fait à la 15', où il a préféré une remise sur Benyamina. Devant un tel rendement, le coach a préféré le changer par Bouazza avant la reprise.

Bouazza : Il a bien réussi son retour au sein de l'EN. Bouazza a été l'auteur d'une égalisation inespérée et réalisé un bon match sur le flanc gauche de l'attaque, où il est parvenu à enchaîner des actions de jeu.

• Yebda : Il a joué exactement 37 minutes. Yebda a montré qu'il lui reste beaucoup de travail à effectuer dans un poste aussi sensible. Il a réussi quelques passes mais a visiblement manqué de rythme et de vivacité pour pouvoir trouver la solution dans la défense adverse.

• Ghezzal : Incorporé pour donner un plus au compartiment offensif, Ghezzal a voulu imposer le combat physique aux Tanzaniens. Sur les quinze minutes qu'il a jouées, Ghezzal n'a rien montré de bon.