Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Biskra: Le rail se modernise

par H. L.

M. Amar Tou, ministre des Transports, accompagné de membres de son secteur a fait le week-end dernier le tour du propriétaire. Entamée dès 6 heures du matin en présence du wali de Biskra M. Saad Agoudjil, la visite de travail commencera par un voyage dans les nouvelles locomotives à Aïn Touta (W. Batna) pour se poursuivre dans l'après-midi, sous une forte canicule, vers Still (W. d'El-Oued). Entrant dans le cadre du programme de modernisation et d'extension du réseau ferré algérien, les travaux sur 217 km de voies tendent à renouveler un réseau de rails devenu trop vétuste et par là même renforcer et élever le niveau de sécurité et de circulation des personnes et des biens.

 Le patron du secteur de retour vers la wilaya de Biskra fera une halte sur le chantier de l'extension de l'aérogare de l'aéroport international Mohamed Khider. Engagé dans le cadre du programme de relance économique avec une enveloppe budgétaire évaluée à 555 millions de dinars, ce projet offrira aux futurs passagers 2 espaces distincts au rez-de-chaussée, un pour les lignes intérieures et un autre pour les lignes internationales avec des dépendances et des magasins de services à la mesure d'un aéroport d'envergure internationale. Le premier étage sera lui réservé à l'administration aéroportuaire (Douanes, Police des frontières, EGSA…). Le ministre a insisté au passage sur le revêtement du sol qui sera fait en dalles granito. « Evitez la position des dalles en damier, cela donne l'aspect hammam».

Satisfait de l'avancement des travaux estimés à 60%, M. Tou se dirigera ensuite vers le chantier de la nouvelle gare routière. De conception moderne et à proximité du contournement de la ligne ferroviaire, la nouvelle structure dont l'enveloppe est estimée à 27 milliards devrait assurer les départs vers toutes les destinations dès le début de l'année prochaine. A l'issue de cette visite, le patron du secteur parlera du boum exceptionnel fait par son secteur et donnera rendez-vous à la presse le 1er octobre prochain, pour inaugurer la ligne ferrée Constantine-Touggourt via Biskra. A la question de savoir si les bâtiments des anciennes gares comme celle de Biskra seront gardés, le ministre rassurera: «Si nous modernisons les moyens de locomotion, il est tout à fait clair que les structures environnantes vont suivre et la création de gares en rapport avec l'épanouissement du secteur est inscrite dans nos projets, mais chaque chose en son temps ».