Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

MEDEA : LES TRAVAUX PUBLICS METTENT LE PAQUET

par Rabah Benaouda

Le réseau routier de la wilaya de Médéa, d'une longueur linéaire totale de près de 4.000 km dont 671 de routes nationales, 873 de départementales et 2.448 de communales, connaîtra durant cette année 2012 plusieurs opérations aussi importantes les unes que les autres, dont notamment et surtout celles liées à la réhabilitation de plusieurs (une quarantaine) chemins communaux qui constituent la principale préoccupation des citoyens, ceux des zones rurales en particulier, de cette vaste wilaya.

C'est ce qui ressort du long entretien que nous a accordé M. Noureddine BOUBAA, directeur des travaux publics de la wilaya de Médéa, qui nous dira en préambule à la présentation de cette «feuille de route 2012» de ce secteur combien stratégique : «une année 2012 qui verra le lancement des travaux liés à la modernisation des deux derniers tronçons du réseau des routes nationales, aux deux contournements de la ville de Médéa, au traitement des glissements de terrains et surtout à la réhabilitation d'un grand nombre de chemins communaux. Ceci en plus, comme vous le savez, du lancement de ce mégaprojet Médéa - La Chiffa».

En effet, dans le domaine des routes nationales, il sera procédé à la modernisation des deux tronçons concernant la RN.64/C qui relie la commune de Baâta (daïra d'El-Omaria) à celle des deux bassins en passant par celle d'El-Aïssaouia (daïra de Tablat), Ainsi que la RN.18/A entre le chef-lieu de daïra de Béni Slimane et une de ses trois communes (Bouskène). Deux opérations pour lesquelles les avis d'appels d'offres sont au niveau de l'agence nationale d'édition et de publicité (ANEP). Ce qui nous donnera un taux de 100% concernant la mise à niveau de toutes les routes nationales qui traversent le territoire de la wilaya de Médéa. Comme autres projets d'envergure, l'on citera les deux contournements de la ville de Médéa : l'un au Nord-Ouest et l'autre au Nord-Est. Le premier partira du giratoire de «Daoura Ezzerga (début du tronçon qui contourne la ville de Médéa pour atteindre l'entrée Nord de la commune d'Ouzera) vers Draâ Smar, sur la RN.18 qui mène vers Khémis Miliana en passant par Béni Attelli et Tibhirine. Un projet dont l'étude est en phase d'actualisation en même temps que la préparation du cahier de charges pour le lancement imminent des travaux. Et il en est de même pour le deuxième contournement qui va de Draâ Smar à l'entrée Nord de la commune d'Ouzera, sur la RN. en passant par Si Mahdjoub, Batti et Chelaâlaâ.

Pour ce qui est des routes départementales ou chemins de wilaya, il est fait état dans cette «feuille de route 2012» de la réhabilitation de plus de 100 km que touchera notamment le C.W.08 qui relie la commune de Tamezguida, qui se trouve dans la daïra de Médéa, à celle du chef-lieu de daïra de Ouamri, le C.W.64 qui relie les communes de Robaïa, Ouled Daïed (daïra de Berroughia) et le chef-lieu de la daïra de Sidi Naâmane, le C.W.92 qui traverse la commune de Tablat, le C.W.91 qui relie les communes de Mezghenna (daïra de Tablat) à celles de Mihoub et Meghraoua (daïra d'El-Azizia) et enfin le C.W.138 qui relie la commune de Benchicao (daïra d'Ouzera) à la RN.62 (Berrouaghia – Khémis Miliana) en passant par le chef-lieu de la daïra de Si Mahdjoub. Et toujours en ce qui concerne les routes départementales, il y a lieu de citer les études lancées pour la réhabilitation d'autres chemins de wilaya sur une longueur linéaire totale de plus de 92 km et concernera notamment le C.W.4 et le C.W.5 (Sidi Naâmane – Bouchrakil), le C.W.27 (les deux Bassins vers la limite avec la wilaya de Bouira), le C.W.62 (Tamezguida – Lac Dhaïa) ainsi que le C.W.144 qui relie Berrouaghia à Ouled Hamza en passant par Mongorno.

ALLANT PLUS LOIN DANS LA PRESENTATION ET LES EXPLICATIONS DE CETTE «FEUILLE DE ROUTE 2012» M. NOUREDDINE BOUBAA NOUS PARLERA DE CET AUTRE PROJET, LE PLUS IMPORTANT, RELATIF AUX CHEMINS COMMUNAUX A TRAVERS DE CE QUI RESTE DU PROGRAMME 2011 ET QUI PORTE SUR UN TOTAL DE 125 KM LINEAIRES REPARTIS EN 23 LOTS; ENGLOBANT PLUSIEURS COMMUNES ET DONT L'ENVELOPPE FINANCIERE TOTALE DEGAGEE EST DE L'ORDRE DE 160 MILLIARDS DE CENTIMES. UN PROJET AUQUEL S'AJOUTE CELUI DE 2012 PROPREMENT DIT ; QUI TOUCHERA PLUSIEURS AUTRES COMMUNES POUR UNE ENVELOPPE FINANCIERE TOTALE DE PLUS DE 110 MILLIARDS DE CENTIMES. QUANT AU DERNIER CHAPITRE DE CETTE «FEUILLE DE ROUTE 2012», IL EST RELATIF AU TRAITEMENT DES GLISSEMENTS DE TERRAINS AU NIVEAU DE PLUS DE 20 POINTS DIFFERENTS POUR UNE ENVELOPPE FINANCIERE TOTALE DE 99 MILLIARDS DE CENTIMES. COMME IL CONVIENT DE RAPPELER, POUR CONCLURE, CETTE AUTRE OPERATION D'ENVERGURE QUE CONSTITUE LA PRISE EN CHARGE DES DEGATS MATERIELS CAUSES AU RESEAU ROUTIER DE LA WILAYA DE MEDEA ; PAR LES DERNIERES INTEMPERIES (LES CHUTES DE NEIGE DU MOIS DE FEVRIER DERNIER) ET DONT LE COUT TOTAL EST DE PLUS DE TROIS MILLIARDS DE DINARS.