Envoyer à un ami | Version à imprimer | Version en PDF

Avancez vers l'arrière… !?

par Khelfaoui Benaoumeur *

« Les guerres débutent toujours par une poignée de personnages pervers, ayant le pouvoir et pour qui la vie humaine n'a que peu de valeur, mais aussi et surtout par d'autres, beaucoup plus nombreux, et suffisamment bêtes pour aller risquer leurs vies sur le champ de bataille. »1

Qui d'entre nous, ne s'est pas esclaffé dans cette risée qui caractérise nos jeunes videurs de bars qui font office de receveurs dans les bus du transport urbain et qui menacent les voyageurs accrochés, comme du linge à sécher, à la barre du couloir, en leur hurlant au visage «Avancez vers l'arrière !»… N'est ce pas là un emblématique cliché !

Ayant, pauvres héritiers - que nous sommes - de Salah Eddine, d'Omar El Mokhtar, d'Abdel Kader et d'Abdel Krim Alkhatabi…, marché avec liesse et grande joie, après avoir arraché nos indépendances en dictant - nous semblait-il ! - nos propres lois, n'avions-nous pas osé crier sur tous les toits, avec nos solides voix, des slogans contre l'impérialisme et ses impénétrables voies, et « exigé » mille et une fois la libération de la Palestine, toute la Palestine en « imposant » Jérusalem comme le troisième temple de notre foi… !

Après avoir eu « la folie » de menacer tout un occident, dans les folles années soixante dix caractérisées par un bipolaire strident, par notre malédiction infaillible « notre ! » pétrole qui fait grincer nos dents et demeure convoité par un Dracula à belles dents…

Après avoir réalisé le « miracle ! » en soudant le rang des frères ennemis, notamment dans le sommet d'Alger des non-alignés où Irak et Iran s'étaient réconciliés pour la sécurité et la paix de la région, la prospérité et le bien de leurs peuples et notamment l'unité, l'union et la force des arabes et des musulmans…

Après avoir légendairement franchi l'indépassable ligne Bar-Lev, en déstabilisant l'invincible enfant gâté, cet illégitime rejeton d'Abraham Lincoln, qui s'agrippe pathologiquement à son biberon d'esclavagiste en vivant dans sa bulle guerrière de sécession…

Après avoir cru à « Salamou Alaikoum » retentissant au Caire par la voix de l'héritier de Martin Luther King, l'enfant du musulman kényan Hussein le nobélisé de la PAIX !, qui tiendra sa promesse quant à Guantanamo dans son troisième mandat !

Et après avoir cru aux « vérités » du conseil de sécurité, notamment sur sa sincérité quant aux fantomatiques armes de destruction massive et l'américaine responsabilité de lyncher, en toute impunité, un Saddam désormais sans immunité, en vandalisant une civilisation millénaire avec une diabolique cruauté…

Et après avoir, tout aussi, vilipendé - yeux bandés - le « dictateur !» libyen qui tentait, « fou » qu'il fut !, à unir les africains, créer le Fond Monétaire Africain et lancer le satellite Afrique télécom pour faciliter voire affranchir les communications au centime symbolique, une vache à traire dont se nourrissaient les Sarko télécom and co, qui une fois les millions d'euro de la campagne empochés avait vite balayé les Champs Elysées des traces de la Kheima Kadhafi pour traquer le gênant hôte de Cecilia Sarkozy et le lyncher, tel un pestiféré, en l'enfouillant sous son pétrole…

Nous assistons, tétanisés, terrorisés et traumatisés à la projection à écran ouvert multi-dimensions, de « Terminator III », envoyé du passé par le Comte de Poitiers dans le but « sacré » d'une quatrième croisade2 dont les mercenaires, comble de l'ironie, sont nos propres frères allaités par la vache folle dont les mamelles de l'obscurantisme et le terrorisme sèment à tout vent sur les prairies rouges des réseaux sociaux…

En effet, une fois la civilisation des abbassides réduite à feu et à sang, celle des omeyyades ne fut pas du reste… ! L'infernal printemps arabe, du sale temps macabre, stratégiquement conçu fut médiatiquement lancé dans une labyrinthique avancée…Il a tellement sévit contre vents russes et marrées chinoises que Pearl Harbor se sentant - lui et ses bailleurs de fonds du Golf -, une novelle fois menacé, a fini par alerter son bombardier ENOLA GAY3 pour d'éventuelles opérations sur un orphelin Euphrate menacé, dans une quête de Sisyphe, par des alligators allaités, dorlotés et domptés par le colonisateur/libérateur… !

Anesthésiés par les Muftis du Djihad Ennikah, exaltés par les BHL and Co et aiguillonnés par les plats succulents offerts par les plateaux de chaines sous chaînes, nous étions même prêts - dans un somnambulisme emprisonnant -, à faire sauter, pour une Rokia bienfaisante, nos propres demeures croyant qu'il pouvait s'y loger de mauvais esprits voire même à sacrifier notre propre fils Fortunato « l'espoir de notre famille et le seul héritier de notre nom ! »…

Comment en sommes-nous arrivés à cette mystérieuse et obscure situation !? On assiste, hébétés voire aliénés, à des affrontements fratricides, où le frère égorge son frère en égosillant « Allah Akbar » devant les applaudissements des protégés de Golda Mayer qui s'ingénient à massacrer femmes et enfants, survivants en fantômes dans la prison à ciel ouvert Gaza, en les ensevelissant sous les décombres de leurs maisons compactées par le rouleau compresseur « Bordure Protectrice »…Cet occupant de la Palestine, qui, en hors-la-loi tape-à-l'œil, fait fi de toutes les résolutions du « souverain » conseil de sécurité, n'a-t-il pas le droit de se défendre, même en créant un énième holocauste, contre une population mise en ghetto, démunie, malmenée et inhumainement inhumée… !?

M'charkine el foum que nous sommes, n'avons-nous pas été le seul et unique pays arabe à soutenir ouvertement la population inhumainement endeuillée de Gaza en leur accordant une aide urgente de quelques million de dollars « jugée » par les sbires du rapace prédateur Netanyahou comme « Acte hostile »… !? Ne savent-ils pas que nous demeurons les dignes descendants de Massinissa, d'Abdel Kader, de Bouamama, d'El Mokrani, de Zabana, de Ben M'Hidi et tant de millions d'autres et que nous portons dans nos gênes les chromosomes de l'Homme révolté qui a toujours arraché sa liberté, son honneur et sa dignité dans un troc, défiant la mort, le sang contre la paix… !

Enfin, méfions-nous en nous immunisant contre cette doctrine si chère aux receveurs de nos bus - cités ci-haut ! - «Avancez vers l'arrière !» et, pour la sécurité de notre Nedjma qui doit plus que jamais redoubler de luminosité face à un voisin frère qui ne cesse de « choyer » nos héritiers par les tonnes de stupéfiants et à d'autres cherchant à atteindre le goulot de la bouteille voir à trouver un sentier par le biais duquel ils retrouveront le « Bon Vieux temps ! »…, soyons solidaires entre-nous, comme l'ont été nos ainés, car il y va de notre intérêt voire de notre survie : « Se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite »4. Amen !

* Universitaire

Notes :

1- Auteur inconnu «pacifiste»

2- George W. Bush l'a, dans un moment d'inattention à la suite du 11/09/2001, révélé par un vocabulaire luciférien «l'Axe du mal, états voyous, croisades»

3- Bombardier B-29, baptisé du nom de la mère du pilote qui a largué la bombe atomique sur Hiroshima le 06/08/1945

4- Henry Ford (1863-1947)